Ô la lumière

365 dagen verwondering – DAG 148

IMG_5686

Via het Facebookprofiel van Sylvie Hetzel* kwam ik op het Facebookfprofiel van Marie Besse. Daar ontdekte ik haar ode aan het licht.

Ô la lumière, rallume-toi
Dans les chaumières, on a besoin de toi
Oh la lumière rallume-toi
Dans ma chaumière, il n’y a qu’un peu de bois

Le monde se disloque, les hommes s’entrechoquent
Les enfants vont en loques, et les femmes débloquent

A l’âge de pierre, l’homme avait-il le cœur tendre ?
Était-ce mieux hier, les pierres je voudrais vous entendre.
J’écoute et tends l’oreille, J’écoute bien les arbres
Ils se parlent tout bas, et disent des merveilles.

Ils disent qu’après l’hiver, le printemps renaîtra
Les piques des piverts, ne les laissent pas de bois.

Ils disent des secrets, confiés par les oiseaux
Qui eux les ont volés, d’un monde bien plus beau.

Ils racontent des histoires qu’ils savent de leurs pieds
Qui eux voient dans le noir, un monde bien caché

Un nuage s’illumine et tout le noir se broie
C’est le vent qui m’en conte mais c’est toi qui t’en va.

Oh la lumière rallume-toi
Dans les chaumières on a besoin de toi

Oh la lumière rallume-toi
Dans les chaumières
Il manque un feu de joie

McBesse, Janvier 2006

Marie-Claude Besse heeft haar tekst ook op muziek gezet en voorzien van prachtige licht-beelden. Zij publiceerde dit op YouTube.

Van harte, Viviane Van Pottelberghe – 19 mei 2015

(foto: vivapo)

*Sylvie Hetzel (Selva Nature) begeleidt op 18, 19 en 20 juli 2015 de natuurstage ‘Communiceren en samenwerken met de natuur’ in het Domeinbos Kampveld te Oostkamp.

Advertenties

Een gedachte over “Ô la lumière

Reacties zijn gesloten.